Couler une douille en vaporisant : comment fonctionne le Flowerpot ?

Tu te demandes si c’est possible de couler une douille en vaporisant ? Si c’est possible de faire une douille sans fumer et donc sans briquet ? Tu veux savoir comment le flowerpot fonctionne ? Alors, tu es au bon endroit. Dans cet article, je vais t’expliquer comment je fais pour couler une douille en vaporisant, et surtout comment fonctionne mon vapo de salon préférée : le flowerpot B2. Je vais aussi te parler en détails de ce vapo, les pièces que j’ai, comment régler la température, où je l’ai acheté et surtout pourquoi je l’aime tant. Bref, tu vas tout savoir sur mon outil du quotidien ! 

Est-ce possible de couler une douille en vaporisant ? 

Oui ! Tu peux couler une douille en vaporisant. La vaporisation te permet d’inhaler très peu de substances toxiques, contrairement à la combustion (quand tu fumes). Donc, c’est un mode de consommation beaucoup plus sain pour ta santé. En plus de ça, c’est très économique, car tu as besoin de beaucoup moins pour être encore plus high. Par exemple, pour te donner un ordre d’idée, je mets entre 0,03 et 0,06 gramme pour une dose et je suis encore plus high qu’avec un joint. Ça fait rêver non ?

En fait, quand tu vaporises, la température est plus basse que quand tu fumes. Donc, tu ne détruis pas de principes actifs dans ta weed*, mais au contraire, tu en profites pleinement. Pour moi, c’est la façon de consommer du futur. On peut tous connaître la vaporisation et adopter principalement cette façon de consommer, pour nous préserver et surtout pour profiter au mieux des effets du cannabis.

Écoute l’épisode numéro trois du podcast si tu veux comprendre ce qu’est la vaporisation, les avantages et surtout comment réussir à y passer définitivement quand tu fumes. 

Comment couler une douille avec un vaporisateur ? 

Pour couler une douille en vaporisant, tu as besoin d’un bang, d’une prise (pour les vapo de salon) ou d’un briquet torche, et bien sûr d’un vapo. En réalité, c’est tout simple. Tu as juste à poser ton vaporisateur sur le bol, qui est lui-même posé sur ton bang. Et hop, tu peux commencer à aspirer.

Pour faire ça, j’utilise un vaporisateur de salon spécialement conçu pour couler une douille en vaporisant. C’est une dinguerie et je vais te le présenter maintenant.

Le meilleur vaporisateur de salon pour couler une douille en vaporisant

Quel vaporisateur choisir pour couler une douille tout en vaporisant ? 

Pour couler une douille en vaporisant, le mieux c’est d’avoir un vapo spécialement conçu pour ça. 

Tu peux aussi, si tu as un vapo portable, acheter un embout pour bang ou bubbler et t’en servir pour vaporiser avec ton bang. Exemple d’embout pour le mighty ici. Si tu as un dynavap, tu peux l’adapter directement sur ton bang. Il existe même des mini bang de poche fait exprès.

Perso, j’utilise un vaporisateur de salon qui est fixe et surtout spécialement conçu pour couler des douilles en vaporisant. Ce vaporisateur fait partie de mon top 3 des meilleurs vaporisateurs et c’est le numéro un. Le premier dans mon coeur. Je l’aime tellement qu’il accompagne mon quotidien. Je l’utilise dès que je suis chez moi. C’est mon allié et surtout un outil de taille pour tirer le meilleur de ma weed*. 

C’est le flowerpot B2. Un vaporisateur complètement modulable et donc personnalisable. Tu peux l’adapter à tes envies, je trouve que c’est génial pour avoir le kit qui se rapproche le plus de ton utilisation et donc qui répond le mieux à tes besoins. D’ailleurs, le CEO Edwyn Pyron l’a conçu pour sa femme qui fumait du cannabis depuis longtemps, dans le but qu’elle puisse toujours en profiter pleinement, mais de manière plus saine pour sa santé. Comme c’est beau l’amour aha.

Bref, tu l’as compris, je suis amoureuse de ce vapo et de cette marque.

Avant tout, parce que c’est un vapo de qualité, il est fabriqué aux États-Unis avec de bons matériaux, comme le titane (grade 2) et par une team d’anciens prothésistes orthopédiques. Ils sont machinistes et ingénieurs. Leur but est de concevoir les meilleurs produits du marché. C’est pour ça qu’ils utilisent des matériaux de qualité, améliorent constamment leurs produits et offrent un service après-vente digne de ce nom. Toutes les améliorations apportées à leurs produits résultent de collaboration avec leur communauté. Je trouve ça trop stylée.

Ceci en fait un appareil robuste, qui dure toute une vie. Mais surtout, qui vaporise plus que bien. Il est efficient comme never. Quand je dis que tu as besoin de très peu pour être high et ba, c’est grâce à son efficience de vaporisation assez dingue. Ce qui fait que tu profites au mieux de ton expérience et donc des composées incroyables que la nature t’offre dans ses plantes. 

Quelle est la différence entre le Flowerpot B0, B1 et B2 ?

La plus grande différence, c’est qu’avec le modèle B2, tu peux vaporiser les fleurs et les concentrés, séparément ou en même temps. La seconde différence est le prix. Si tu veux te couler des douilles en vaporisant de l’herbe et que ton budget est serré, tu peux commencer avec le B0 ou le B1.

Mais si un jour, tu veux daber, tu devras acheter la tête B2 ou le Tbanger qui est conçu spécialement pour les concentrés (j’en ai un que je sors très peu, qui a un bon concentré ?).

Comment couler une douille avec du hashish en vaporisant ?

Avec ce vapo, tu peux utiliser les herbes et les concentrés de ton choix. C’est vraiment top quand tu consommes les deux. Tu mets tes herbes directement dans le bol prévu pour ça et pour tes concentrés ça se passe dans le bol sur le dessus de la tête du vapo. C’est comme la partie du dessus sur les appareils à raclette aha. Sauf que c’est fait pour tes concentrés les plus fondants (ou propre) comme le rosin, live resin, le crumble ou la wax par exemple. 

Pour le hashish, ça se passe dans le bol à herbes, mets un peu de coton bio ou un jeune lit d’herbe moulues et déposes tes boulettes, ou un petit pâté fin dessus. Comme ça, tu vas le vaporiser grâce à l’air chaud. Si c’est du hashish vraiment fondant (qui est très mou et collant avec peu de résidus de plante), tu peux le mettre directement dans ton bol en sic ou en saphir qui se trouve sur la tête du vaporisateur, c’est vraiment fait pour.

L’avantage, c’est que tu peux vaporiser tes herbes et daber tes concentrés tout en vaporisant ! Une vraie tuerie. En fait, il utilise la convection (l’air chaud) dans le bol à herbe, et la conduction (surface chaude) dans le bol du dessus pour les concentrés, ce qui est vraiment idéal. D’ailleurs, avec lui, tu peux faire les deux en même temps. Alors, maintenant, est-ce que tu comprends pourquoi je le kiffe tant ? 

Où trouver un vaporisateur pour faire des douilles ? 

Quand je l’ai achetée, j’avais envie de le voir avant, je ne comprenais pas tellement comment il fonctionnait. Je suis donc allée chez Docteur Vaporisateur. Ils m’ont tout expliqué, patiemment et très facilement. C’est vraiment des gens passionnée et trop cool. Je peux que t’inciter à leur demander conseil si tu en as besoin et à les soutenir en commandant chez eux. En fait, c’est grâce à eux que j’ai réussi à arrêter de fumer pour passer à la vaporisation. Leur rencontre à changé ma vie et surtout ma façon de consommer ! J’en suis très reconnaissante. Nico si tu passes par là, je te remercie du fond du coeur.

En image, ça ressemble à quoi ?

Si tu veux voir en image à quoi il ressemble et son fonctionnement, je t’invite à te rendre dans ma story permanente nommée « vapo » sur mon profil Instagram. Tu vas pouvoir voir comment couler une douille en vaporisant.

Donc, au début, j’ai acheté ce pack (flowerpot VROD) chez Docteur vaporisateur ainsi que ce bang


À savoir : ce vapo ne fonctionne qu’avec un bang ou une pipe. Il doit y avoir un emplacement prévu pour le bol pour que tu puisses t’en servir. Sans ça, tu vas être bloqué.


Après l’avoir acheté, il m’est arrivé quelques mésaventures avec car je déménageais. J’ai donc eu besoin d’acquérir quelques pièces que Dr vapo n’avait malheureusement pas. Bref, leur choix était trop limité donc j’ai commandé chez la marque directement Cannabis Hardware

En fait, ce que j’adore, c’est qu’il y a des accessoires intéressants et que tu peux tout choisir à l’unité. Le seul inconvénient, en passant par eux, c’est que tu as des frais de douanes. Même si je trouve que ça vaut le coup quand même (surtout quand ils font des opérations spéciales pour le 420, 710 ou black friday par exemple).

Pour ta première fois, je te conseille de commander soit chez Dr Vapo soit chez Cannabis Hardware. Ça dépend du pack et des accessoires que tu veux.

Si tu passes par Dr Vapo, ça t’évite les frais de douanes et tu te contentes d’un pack simple. Si tu passes par le site de la marque, tu peux choisir exactement les accessoires que tu veux et ça, c’est un vrai plus pour ce vapo.

Le pack de base que j’ai + le bang

Le pack de base que tu peux prendre si tu veux commander sur le site de la marque direct.

Comment couler une douille en vaporisant avec un vaporisateur

Le kit Flowerpot que j’ai : 

  • Boîtier de contrôle PID CH/Auber -> Perso, je préfère le Auber, car la molette permet un ajustement rapide des températures et des fonctions « boost » avec des températures pré-définies, accessibles en un clic.
  • B2 Head Assembly (7006) -> (22mm Diffuser with 3/4″ Titanium Screen (3408), B2 Nut (3407), Dab Top (3129), 28mm SiC Dish (9264).
  • Universal Carb Cap (7027).
  • Bol pour concentré Saphir (9265).
  • Heat shield (Maintenant appelé le « Hangar Heat Shield » (3431)). Indispensable pour éviter de te brûler !
  • Hemp Wick Enail Handle (2943). C’est la poignée du vapo avec sa corde en chanvre.
  • Cordon d’alimentation 220V (9252-EU).
  • Shovelhead Bowl Assembly (7012). C’est un bol.
  • 18 mm Post (3098). C’est l’adaptateur pour bang en taille 18 mm.
  • Un adaptateur pour bang en 14 mm.
  • Grilles : Titanium 3/4″ Screen – USA (3103).
  • Billes en rubis à mettre dans la tête : 3 MM (9422-3MM) et 4 MM Rubies (9422-4MM).
  • Auber Controller Stand (3329) C’est une armature en aluminium qui ajoute de la stabilité au set-up et le rend plus compact.

Tu peux retrouver toutes ces pièces à l’unité ici

Comment couler une douille en vaporisant avec le Flowerpot ? 

Maintenant, que tu connais tout le matériel dont tu as besoin, tu dois te demander comment tu vas faire pour te faire des douilles en vaporisant avec ton vaporisateur de salon ? 

T’inquiètes Honey, c’est tout simple ! Tu as juste à prendre ton vapo. C’est une grosse poignée avec la tête qui est chauffée par une résistance et que tu poses directement sur le bol de ton bang.

En fait, tu as des têtes pour tout type de bols (« Injector » Baller Head Assembly – (7008)), et des bols qui s’adaptent à toutes les tailles de bangs. D’ailleurs, c’est dans ce bol que tu mets ton herbe (avec ton hashish). Je précise que ce bol se met à l’endroit où tu mets habituellement celui avec lequel tu allumes au briquet. 

Comment couler une douille en vaporisant avec le flowerpot

Tu as juste à poser ton vapo sur le bol de ton bang ! Thats it ! 

Avant ça, vides bien tes poumons. Tu le poses sur le bol et tu inspires profondément. Puis, tu relèves la poignée. Attention, tu ne dois pas la laisser trop longtemps si tu utilises une température élevée, sinon tu risques de brûler ta dose. 

Si tu brûles, ce n’est pas grave.

Tu vas prendre le coup de main, c’est normal que ça arrive. Pense bien à nettoyer ton bang et ton bol à l’alcool isopropylique si tu brûles pour éliminer toutes les particules toxiques.

En fait, si après ton premier passage l’herbe est encore verte, tu peux re-tirer. Plus tu passes avec ton vapo sur l’herbe plus elle devient foncée. Ça veut dire qu’elle est presque finie, tu la vaporises de plus en plus.

Sache que tu peux aller jusqu’au marron très foncé, presque noir (selon ta température). C’est la limite de vaporisation, car au-dessus, tu brûles. Le nombre de passage que tu fais dépend de toi : comment tu tires, combien tu as mis dedans, la taille et la matière de tes billes ainsi que la température que tu as choisie.

L’avantage, c’est que quelques passages te suffisent pour finir ta douille. C’est efficient donc, tu profites de bonnes bouffées bien chargées. Selon ta température et ta vitesse d’aspiration, tu peux même finir ta dose en une bouffée.


L’astuce bang : pour mettre le bon niveau d’eau dans ton bang, aspire le plus fort possible dedans et si tu as de l’eau dans la bouche vide-en un peu et réessaye. Tu peux aussi tester ton bang sans eau… et tu peux varier selon tes préférences.


L’astuce high : pour être encore plus loin, vide bien tes poumons avant de tirer, inspire profondément pour tirer et enfin garde ta vapeur jusqu’à 20 secondes (Attention, ça ne marche qu’avec la vaporisation. Si tu fumes, crache la fumée le plus vite possible pour sauver ta santé.) 


Comment régler la température du Flowerpot ? 

Tu peux choisir précisément la température avec ce vapo, c’est grâce à son boîtier. Je rappelle que la température à partir de laquelle tu brûles (combustion/fumée) est de 233 °C

Il peut se régler en Fahrenheit et en Celsius, à toi de choisir ! Perso au début, je mettais en fahrenheit puis après, je l’ai mis en degré. 

Sinon, c’est easy, tu as juste à régler la température avec deux boutons en mode flèche vers le haut ou vers le bas. Sur le boîtier Auber que j’utilise en ce moment, c’est une molette qui se tourne. Bref, t’as capté, c’est super simple de régler la température.

Comment régler la température du flowerpot

Quelle température choisir avec le Flowerpot Cannabis Hardware ?

La plage de température le rend super polyvalent. Tu vas l’utiliser entre 288 C / 550 F et 377 C / 722 F (selon ton utilisation). Ça ne sert à rien d’aller au-dessus.

Guide des températures pour la weed* et le hashish avec le Flowerpot

Il y a une règle d’or indispensable avec ce système incroyable : la température de l’air qui vaporise ton matériel (tes fleurs ou ton hashish) n’est pas celle que tu règles sur le boîtier. Il y a un écart de 134 C / 276 F.

Donc pour vaporiser à :

  • 160 C / 320 F tu règles sur 294 C / 596 F sur ton boîtier.
  • 170 C / 338 F tu règles sur 304 C / 614 F
  • 180 C / 356 F tu règles sur 314 C / 632 F
  • 190 C / 374 F -> 324 C / 650 F
  • 200 C / 392 F -> 334 C / 668 F
  • 210 C / 410 F -> 344 C / 686 F
  • 220 C / 428 F -> 354 C / 704 F
  • 230 C / 446 F -> 364 C / 722 F

Guide des températures pour daber avec le Flowerpot B2

Tu dois aussi connaître la deuxième règle d’or pour bien utiliser ton Flowerpot B2 avec tes concentrés. La température du bol à concentré (dish) à 94 C / 200 F de différence avec celle affichée sur ton boîtier.

Donc, pour daber en vaporisant à :

  • 160 C tu règles à 254 C / 489 F sur ton boîtier.
  • 180 C -> 274 C / 525 F
  • 200 C -> 294 C / 562 F
  • 230 C -> 324 C / 615 F

Si ta température dépasse les 230 C / 446 F, tu auras un mélange de vapeur et de fumée.

Si tu veux un mélange de vapeur et de fumée ou que de la fumée : teste entre 343 C / 650 F et 426 C / 800 F avec ton Flowerpot.

Comment fonctionne le Flowerpot B2 ? Débuter comme un expert

Comment utiliser le Flowerpot pour la première fois ?

Quand tu commences, tu dois tester pour trouver les températures adaptées à ton produit et à l’effet que tu veux. Tu places une faible quantité d’herbe grindé finement sur la grille dans le bol. Il en faut juste assez pour la recouvrir (un p’tit lit), c’est comme ça qu’il est le plus efficient. Tu règles ton PID à 565 F / 297 C et tu attends cinq minutes qu’il soit bien à température.

Ensuite, tu vides bien tes poumons, tu poses le flowerpot sur ton bol et tu aspires à vitesse moyenne. Tu n’es pas obligé.e de remplir entièrement tes poumons (30 % / 50 % / 75 %), c’est comme tu préfères. Ensuite, repose le Flowerpot sur son socle. Profite de la légère vapeur très parfumée qui parcoure tes voies respiratoires (C’est ça, le délice des faibles températures). Une fois la vapeur expirée, tu peux re-tirer en ajoutant la carb cap cette fois-ci.

Enfin, grâce à ce premier test, tu as une idée de comment la température 565 F / 297 C vaporise ta fleur. Tu auras aussi testé la carb cap. À partir de là, tu peux ajuster la température par palier de 5 C ou 10 F pour créer ton expérience sur mesure.


À retenir : le procédé est le même quand tu tests un nouveau produit pour la première fois. Avec un concentré, tu fais pareil en utilisant le guide de température pour le bol à concentré.


Comment vaporiser avec le Flowerpot ?

Pour ton deuxième test, utilise le même produit, dose le et règle ton boîtier sur 350 / 360 C ou 665 F et répètes l’opération, en aspirant toujours à la même vitesse (moyenne). Tu vas constater la différence d’effet et ça va te permettre de choisir une température adaptée pour ta prochaine session.

Moi aussi, j’ai d’abord testé à faible température puis à plus haute température. Ça m’a permis de bien comprendre les différences pour adapter la température selon le produit et le moment de la journée. Aussi, ça m’a fait découvrir toutes les saveurs du cannabis. C’est pour ça que je veux que tu fasses pareil.

Petit guide des températures de vaporisation et de leurs effets :
  • 157°C – 180°C : effets principalement cérébraux avec beaucoup de goût. Parfait pour profiter des terpènes (odeurs) les plus volatiles et donc fragiles. C’est une température parfaite si tu as une journée bien chargé ou que tu sors avec tes potes et aussi si tu veux profiter de la saveur de ton produit.
  • 180°C – 200°C : effets cérébraux et légèrement corporels (selon ton produit). Tu peux bien profiter des saveurs.
  • 200°C – 233°C : effets puissants ressentis dans tout le corps. C’est le mieux si t’as plus rien à faire ou si tu veux consommer ta dose en totalité, proche de la limite de vaporisation. Très efficient, car à cette température, il reste peu de principes actifs (THC, CBD, CBG,…) dans ta dose.

Gardes en tête que plus tu es bas en température, plus tu as un effet qui te réveille et plus tu vas haut, plus tu auras un effet narcotique, que tu sens dans tout ton corps.

En fait, le flowerpot, c’est l’outil parfait pour créer une expérience sur mesure avec ton produit et ta dose. Il faut que tu te mettes dans la peau d’un testeur à chaque session pour bien prendre note des températures (en plus de ta consommation ;)). Ça va te permettre de savoir laquelle choisir à ta prochaine session : tu peux soit choisir la même, soit une autre. Je te rappelle que quand tu commences à l’utiliser, le but, c’est d’en tester plein pour ensuite savoir lesquelles utiliser. Il faut aussi tester différentes températures quand tu as un nouveau produit.

Pourquoi choisir le Flowerpot à un autre vaporisateur ?

Déjà, si tu veux te couler des douilles en vaporisant, c’est l’outil qu’il te faut absolument. Si tu hésites encore, retrouve mon top 3 des meilleurs vaporisateurs pour t’aider à choisir.

L’avantage du flowerpot, c’est qu’il est très polyvalent, en plus d’être très efficient. Tu peux modifier la restriction de l’air ainsi que la masse totale chauffée grâce aux billes de 3 ou 4 mm en rubis (perso, j’utilise les deux mélangées.) Il est conçu pour consommer de très petites doses et pour vaporiser au mieux ton herbe et ton concentré. Tu peux vaporiser les deux en même temps, ou séparément. C’est un vrai deux en un.

Si tu investis dans ce modèle, le mieux, c’est d’arrêter de fumer pour profiter au maximum de l’expérience. Promis, tu ne vas pas le regretter, c’est trop une pépite ! 

L’investissement vaut vraiment le coup, pour moi, c’est impossible que tu regrettes cet achat, car c’est juste le meilleur outil de vaporisation que je connaisse. 

Ce que j’aime par dessus tout et qui le rend vraiment unique, c’est la façon dont il vaporise ta dose. Les effets sont différents grâce à ça, car tu inhales bien tous les principes actifs de la plante. En plus, tu ne les détruis pas donc tu profites encore mieux de l’effet d’ensemble (aussi appelé effet d’entourage) de ta weed*. 

Si tu veux savoir comment j’ai fait pour arrêter de fumer pour passer uniquement à la vaporisation, écoute l’épisode numéro cinq du podcast

Tu as une question ? Pose-la dans les commentaires pour que je t’aide. 

Tu veux approfondir tes connaissances ? Rejoins-moi sur Telegram, Instagram, Twitter et sur le podcast.


Avertissement : l’usage, la consommation, la détention, ou encore l’acquisition, de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est strictement interdit par la loi. Clique-ici pour en savoir plus.


*Mots issus de la prohibition du cannabis

With love, 

Mme Weed.