Les effets du HHC : un high légal ?

Le HHC aux effets « légal » est la forme la plus stable de THC aujourd’hui. Son effet te rend high et est soit disant « légal ». Dans cet article, tu vas apprendre quand il a été découvert, ses différences avec le THC, ses effets, s’il est dangereux pour toi, comment il est synthétisé et surtout s’il est vraiment légal ou non.

Quand et comment a été découvert l’hexahydrocannabinol ?

Le HHC, est découvert et breveté dans les années 1940 par le chimiste Roger Adams aux États-Unis. Il l’a synthétisé dans son laboratoire pendant des recherches sur les principes actifs du cannabis (THC, CBD, …).1 2

En fait, ce sont d’autres groupes de recherches qui ont découvert qu’elle était intoxicante comme le THC, c’est-à-dire qu’elle te rend high.

Ça fait donc 80 ans que l’on connaît cette molécule. Pourtant, elle a fait l’objet de trop peu d’études pour en connaître réellement les effets sur ton corps.

Ses effets sur les humains n’ont pas été étudiés. Tu dois donc faire attention au dosage et à ton mode de consommation si t’en consommes. Garde-le en-têtes si t’en achètes.

D’ailleurs, si tu test, c’est dosage faible obligatoire.

Pourquoi le HHC est à la mode ? Différence avec le THC

Le HHC c’est quoi ?

D’abord, HHC veut dire hexahydrocannabinol. Il existe plein de différentes molécules de HHC.

Le HHC par rapport au THC, c’est un peu l’équivalent de la margarine par rapport au beurre. C’est-à-dire que le HHC se conserve plus longtemps et mieux que le THC. Ainsi, il perd moins vite sa puissance.

Ça veut dire que le HHC est moins sensible à un mauvais stockage. Entre autres, il est moins sensible à l’air, la lumière (les UVs) et la chaleur.

Est-ce que le HHC, c’est naturel ?

L’hexahydrocannabinol n’est pas naturellement produit par le cannabis. Comme le delta 8 THC, il n’est pas produit par la plante, mais tu peux le trouver dans du cannabis dans la nature.3

Comment le HHC se forme naturellement ?

Le delta 9 THC est le cannabinoïde qui est le plus présent dans les variétés de cannabis. Quand il se dégrade avec la lumière, l’air et la chaleur, la plupart du THC se convertit en CBN et l’autre petite partie du THC se convertit en HHC, en delta 8 et/ou delta 10 THC.

Alors, il peut y avoir des traces de HHC, en plus de CBN, dans des produits de cannabis vieilli.4

Donc, c’est pour ça qu’on peut en trouver des traces dans du cannabis.

De ce fait, le HHC peut se former naturellement. C’est pour cela qu’on dit qu’il se trouve dans la nature, qu’il est naturel.

Pour autant, la plante ne le produit pas elle-même et il n’est pas naturellement présent en quantité suffisante pour le vendre. Alors, les entreprises emploient des chimistes qui le synthétisent dans un laboratoire, en suivant un protocole précis. C’est pareil pour le delta 8 THC, le delta 10 THC et d’autres formes de THC.


À savoir : le HHC peut se former par dégradation avec l’air, la lumière et la chaleur. Tu peux donc le trouver dans des produits de cannabis vieilli, comme le CBN.


Le HHC est-il plus fort que le CBD ? Moins fort que le THC ?

Le HHC est un cannabinoïde semi-synthétique.

Le HHC est un dérivé semi-synthétique du THC, car il est fabriqué à partir de composés naturels : les cannabinoïdes. C’est pour cela qu’il est semi-synthétique et pas synthétique comme la Spice, le K2, …

Autrement dit, les entreprises qui le vendent doivent avoir un équipement spécifique et suivre un protocole précis pour produire du HHC correctement. Pas n’importe qui peut le faire : le processus en lui-même est dangereux et s’il est mal maîtrisé, créer des composés toxiques à ta santé dans le produit que tu consommes.

Les 4 types principaux de HHC :

  • 9-OH-HHC5 : ça se dit 9α-hydroxyhexahydrocannabinol
  • 7-OH-HHC6 : qui se dit 7-hydroxyhexahydrocannabinol
  • Cannabiripsol7
  • HU2438

Don’t forget : il y en a évidemment d’autres comme le 10α-hydroxyhexahydrocannabinol, 10aR-hydroxyhexahydrocannabinol, 7-oxo-9α-hydroxyhexahydrocannabinol, 1S-hydroxycannabinol, 8-oxo-Δ9-THC, and Δ9-THC aldehyde A, …


Sur les tests de laboratoire de produits avec de l’hexahdrocannabinol, tu vas voir deux molécules de HHC : (R)-HHC et (S)-HHC. Par exemple, tu peux lire sur un test de labo 9R-HHC et 9S-HHC.

(R)-HHC et (S)-HHC : c’est quoi la différence ?

Quand l’hexahydrocannabinol est synthétisé, deux formes de HHC apparaissent. Elles ont chacune des effets différents.9 D’ailleurs, la différence entre les deux est simple.

La forme beta, ou molécule (R)-HHC sur le test indique celle qui va te faire le plus d’effet. Plus il y en a un pourcentage élevé, plus tu ressentiras l’effet, le high. On dit qu’elle est active.

La forme alpha, ou molécule (S)-HHC sur le test indique celle qui te fais le moins d’effet. Plus il y en a un pourcentage élevé, moins tu ressentiras le high. On dit qu’elle est peu active.

Donc sur le test du produit, tu vas pouvoir voir quel pourcentage de chacun, il y a dedans. La plupart des produit que tu vas trouver ont un ratio d’environ 50/50 de chaque molécule.

En fait, il faut de l’équipement et un processus spécifique pour pouvoir produire uniquement la molécule la plus active, celle qui te fait le plus d’effet intoxicant : (R)-HHC. Donc, pour l’instant, tu ne trouves pas de concentré de cette molécule sur le marché.10 14

Les effets du HHC sont-ils comme le THC ?

L’hexahydrocannabinol te fait ressentir de l’euphorie, stimule tes sens, altère ta perception visuelle et auditive, ton état d’esprit ainsi que tes fonctions cognitives. Aussi, il change la vitesse des battements de ton cœur et ta température corporelle. C’est presque comme le THC.11

Le HHC : effets secondaires similaires au THC

Ses effets secondaires sont donc similaires au THC : yeux rouges, secs, qui grattent ; la pâteuse (la xérostomie), une faim intense, un plus long temps de réaction, des trous de mémoire à court terme et de la somnolence. C’est la raison pour laquelle à haute dose, c’est anxiété, paranoïa et insomnies. Tu peux retrouver les effets du THC ici.

En fait, le HHC a des effets plus puissant que le Delta-8-THC et moins que le Delta-9-THC.

Il y a peu d’étude sur son potentiel thérapeutique, mais avec les données actuelles, on sait que son effet est proche de celui du THC. Donc il peut être utile à l’homme. D’ailleurs, des tests sur les animaux (proche de nous) révèlent que la molécule active du HHC a des effets anti-douleurs, en particulier chez les rats.12

Effectivement, puisqu’il est proche du THC, le HHC pourrait aider :

  • Premièrement à gérer les douleurs chroniques
  • Mais aussi réduire l’inflammation
  • Ou encore à avoir un sommeil plus profond et réparateur
  • À soulager nausées et vomissements
  • Ou même à réduire l’anxiété (ça peut aussi l’augmenter.)

Notons que le vrai plus de ce cannabinoïde, c’est sa stabilité pour sa conservation dans le temps. À vrai dire, c’est du THC qui se conserve mieux.

Les différences d’effets entre le HHC et le THC ?

En fait, au niveau de leur structure, ces molécules sont presque identiques.

La première différence est une meilleure stabilité du HHC dans le temps par rapport au THC.

Ensuite, parce que sa structure possède quelques différences, il ne va pas s’attacher avec tous les mêmes récepteurs de ton corps que le THC.

Donc, il y a une très faible différence entre le THC et le HHC. Mais, ces faibles différences suffisent à modifier l’effet qu’elle fait à ton corps en plus de sa durée de conservation, sa stabilité.

Sinon niveau puissance, le HHC à environ 80% de la puissance du THC.

Classement des THC, du moins fort au plus fort :

  • THCC : il ne te rend pas high 13
  • THCV : il a 25 % de la puissance du THC 14
  • HHC : il est entre la puissance du delta 8 et delta 9 THC. C’est-à-dire environ 80 % du delta 9.
  • THC : delta 8, delta 9, delta 10. Le delta 9 THC est celui dont je parle toujours et le plus commun. C’est aussi le plus fort des trois et le plus abondant dans le cannabis.
  • THC-O-acetate : c’est une prodrogue, un promédicament du delta 9 THC. Il est plus fort, car ton corps l’absorbe mieux que le THC.
  • THCP : c’est le plus fort des tétrahydrocannabinols. Il est entre 5 et 33 fois plus puissant que le delta 9 THC.

D’ailleurs, le THC est le cannabinoïde le plus abondant naturellement dans le cannabis. C’est aussi le moins stable … Quand il s’oxyde, il se transforme en CBN et perd 90 % de son pouvoir intoxicant (le high).

Le HHC à les effets intéressants du THC tout en se conservant mieux (donc plus longtemps). Il ne perdra pas sa puissance aussi vite à travers le temps, que le THC. C’est très intéressant de ce point de vue.


À savoir : l’hexahydrocannabinol (HHC) a une structure chimique très proche du THC. Mais ces petites différences constituent de grandes différences dans le produit final. Il se conserve mieux, donc plus longtemps et a les effets intéressants du THC.


Le HHC légal ou interdis ?

Les effets du HHC sont-ils dangereux pour ta santé ?

Il n’y a aucune étude sur la dangerosité du HHC. Donc toutes les informations que t’as pu trouver la dessus sont approximatives.

Ceci dit, beaucoup de personnes l’ont testé et l’utilisent au quotidien. Il n’y a pas eu de témoignages d’effets secondaires sévères. En plus, les recherches préalables montrent que le HHC possède le même profil de dangerosité que le THC.

Alors, comme d’habitude, le plus important est de maîtriser chaque aspect de ta consommation pour que le cannabis ne soit pas dangereux pour ta santé.

Par ailleurs, les entreprises qui vendent et fabriquent ces produits ne sont pas encadrées. Ça veut dire que les informations qu’ils te communiquent ne sont pas forcément fiables et que le processus de fabrication leur est libre. Garde-le à l’esprit.

Dans l’ensemble, le plus important avec le HHC, c’est d’avoir un test de laboratoire pour les métaux lourds et les solvants (benzene, hexane, toluene, heptane, butane, …) avec le produit que t’achètes. Car si le processus est mal maîtrisé, il peut y avoir des substances toxiques pour ton corps.


À retenir : le HHC est un cannabinoïde semi-synthétique avec des effets et une puissance similaire au THC. Il se conserve plus longtemps, car plus résistant à la chaleur et à la lumière. Il n’y a aucune preuve de sa dangerosité ou de ses bienfaits chez les humains.


Classement des THC

Comment est synthétisé le HHC ?

L’hexahydrocannabinol se produit en laboratoire. Il peut être fait de plusieurs manières comme avec du jus gastrique artificiel, grâce au processus d’hydrogénation ou encore de conversion de terpène.

Le THC est illégal, donc les fabricants de HHC doivent le synthétiser à partir d’autres choses que du THC. Une des manières de faire cela est de convertir le CBD en HHC.

Je vais t’expliquer les différentes manières utilisées pour faire du HHC :

L’hydrogénation : du THC au HHC

L’hydrogénation, c’est mélanger un concentré ou un extrait de THC, avec de l’hydrogène dans un récipient sous haute pression. Pour que le processus soit rapide, les chimistes ajoutent du platinium, du palladium, du iridium, du nickel, du rhénium ou encore du rhodium.

Le résultat est l’hexahydrocannabinol (HHC), plus résistant a l’oxydation que le THC. Tu peux donc le conserver plus longtemps que le THC, car il est plus stable, c’est-à-dire moins sensible à l’air, la lumière et la chaleur.

L’hydrogénation est utilisée dans de nombreuses industries. C’est le processus utilisé pour convertir l’huile végétale en huile longue conservation, le beurre en margarine, mais aussi celui utilisé pour transformer le pétrole brut en diesel, essence ou kérosène. 15

Faire du HHC, c’est dangereux ?

C’est un processus qui demande de solides connaissances scientifiques car il est dangereux. En plus, s’il est mal maîtrisé, il peut y avoir des composés dangereux pour ta santé dans le produit final que tu vas consommer.

C’est pour ça qu’il faut bien choisir ton vendeur et que les tests de laboratoires sont importants.

Le chimiste Mark Scialdone a récemment breveté une huile de cannabis hydrogéné. Tu peux voir le processus qu’il utilise en détail ici.


Don’t forget : synthétiser du HHC, c’est comme ta consommation de cannabis : tu dois la maîtriser pour qu’elle n’ait pas d’effets dangereux et négatifs sur ta santé.


Le fluide gastrique artificiel : du CBD au HHC

Il est possible de convertir du CBD en HHC grâce à de la chaleur et un fluide gastrique artificiel composés d’acides.

Grâce aux acides du fluide et à la température, le CBD se convertit en HHC et THC.16 Ensuite, le THC est séparé des molécules de HHC pour pouvoir être vendu légalement.

D’ailleurs, la technique courante pour faire du HHC, c’est d’utiliser de l’isolat de CBD comme matière première de départ.

L’hydrogénation de terpènes en HHC

Les chimistes mélangent les terpènes citronellelol et L-carvone à de l’hydrogène dans un récipient à haute température et sous pression. Ils utilisent aussi différents métaux pour accélérer le processus, comme à partir du THC.

C’est un procédé similaire à l’hydrogénation du THC en HHC. Mais il y a peu d’études sur ce procédé avec les terpènes.17


Le HHCA peut être décarboxylée en HHC.18 Le HHCA, comme le CBDA et THCA ont des effets même s’il ne te rendent pas high. Ils peuvent avoir des effets sur le cancer ou ceux qui sont très sensibles à la douleur.19 20


Les effets du HHC : un high légal ?

Tout est une question de perspective dans la vie. Ceci en est un exemple remarquable.

Pour faire simple, les entreprises qui vendent du HHC où le THC est illégal, utilisent un cannabinoïde légal (le CBD) pour en faire un dérivé du THC, qui lui est illégal. C’est pareil pour les produits de delta 8 et delta 10 THC.

En fait, sa légalité dépend de s’il est jugé naturel ou synthétique par les autorités gouvernementales.

Comme dis plus haut, le HHC se forme naturellement, mais en quantités trop faibles pour le vendre. Donc, pour le vendre, il faut le synthétiser dans un laboratoire à partir de molécules que l’on trouve dans la nature : les cannabinoïdes.

Le HHC naturel ou synthétique pour la loi ?

S’il est jugé naturel, il sera légal tant que le taux de THC ne dépasse pas 0,2/0,3%/1% (selon le pays) et qu’il est synthétisé à partir de cannabinoïde légal (CBD). S’il est jugé synthétique, il sera illégal comme le THC.

C’est carrément tout le marché des dérivés de cannabinoïdes qui dépend de cette classification. D’ailleurs, même si le voir comme naturel le rend légal à tes yeux, c’est TON interprétation.

Les lois elles, sont claires : c’est le THC et ses dérivés qui sont illégaux. Donc, légal ou non, c’est une question d’interprétation. Dans tous les cas, soit en conscient si t’en achète.


Important : Le HHC a récemment été considéré d’illégal en France.


Le HHC est-il détectable au dépistage de drogues ?

T’as peut-être entendu que le HHC te permet d’être high sans être positif au dépistage sanguin, urine et salivaire ? Il n’y aucune preuve que c’est vrai.

Certains consommateurs ont même témoigné avoir été positifs en consommant du HHC. Donc je te conseille de ne pas tester et de ne pas consommer si tu sais que tu vas te faire tester. 

Le HHC existe sous quelle forme ?

Tu peux trouver du distillat, des vape pen, des edibles, des e-liquides, mais aussi du hashish et des fleurs. 

Les fleurs et le hashish (souvent appelé résine sur les sites marchands) sont trempés dans un bain d’huile de cannabis HHC. Ce ne sont pas des variétés qui ont naturellement ce cannabinoïde comme je te l’ai expliqué plus haut.

Tu peux aussi trouver des produits à base de HHC-O-acetate. C’est un dérivé du HHC qui est 1,5 fois plus puissant. C’est apparemment celui qui se rapproche le plus du high du THC.

Encore une fois, il n’y a aucune étude sur cette molécule chez les humains. En plus, c’est le même processus que pour le HHC avec une étape en plus, donc les risques sont les mêmes pour ta santé.

HHC : les effets du THC légalement ?

En conclusion, c’est normal que le HHC et que les autres dérivé du THC soient populaires. C’est une manière « légale » (selon les interprétations) de ressentir des effets similaires au THC, illégal. C’est la politique prohibitionniste des gouvernements sur le cannabis qui fait et fera perdurer l’engouement autour des dérivés du THC.

Le développement de recherches et d’études cliniques, de législations adaptées, de standards d’analyses et de tests ainsi que de supports éducatifs pour les consommateurs est indispensable pour le développement pérenne du marché des produits de cannabis et ses dérivés.

Tu as déjà testé ? Partage-moi ton expérience dans les commentaires.


Avertissement : l’usage, la consommation, la détention, ou encore l’acquisition, de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est strictement interdit par la loi. Clique-ici pour en savoir plus.


Tu veux en apprendre tous les jours ? Rejoins-moi sur le podcast, Instagram, Twitter et Telegram.

*Mots issues de la prohibition du cannabis

With love,

Mme Weed.

Sources

1-Adams et al J. Am. Chem Soc. 1940, Vol. 62, pp. 2402-2405

2-Adams US 2,419,936, Preparation of compounds with marihuana activity. May 1947

3-Boeren, E. G., ElSohly, M. A., & Turner, C. E. (1979). Cannabiripsol : A novelCannabis constituent. Experientia, 35(10), 1278-1279.

4-Garrett ER, Gouyette AJ, Roseboom H. Stability of tetrahydrocannabinols II. J Pharm Sci. 1978;67(1):27-32. doi:10.1002/jps.2600670108

5-CAS# 36028-45-2

6-CAS# 64663-39-4

7-CAS# 72236-32-9

8-CAS 140835-14-9

9-Edery, H., Grunfeld, Y., Ben-Zvi, Z. and Mechoulam, R. (1971), Structural requirements for cannabinoid activity. Annals of the New York Academy of Sciences, 191: 40-53. https://doi.org/10.1111/j.1749-6632.1971.tb13985.x

10-Thapa D, Lee JS, Heo SW, et al. Novel hexahydrocannabinol analogs as potential anti-cancer agents inhibit cell proliferation and tumor angiogenesis. Eur J Pharmacol. 2011;650(1):64-71. doi:10.1016/j.ejphar.2010.09.073

11-Todd et al J. Chem Soc. Part VII, 1941, pp. 169-172

12-9 nor 9β Hydroxyhexahydrocannabinol, a cannabinoid with potent antinociceptive activity: comparisons with morphine – March 1977Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics 200(2):263-70

13-The Structure–Function Relationships of Classical Cannabinoids: CB1/CB2 Modulation – Eric W. Bow and  John M. Rimoldi – doi: 10.4137/PMC.S32171

14-Englund A, Atakan Z, Kralj A, Tunstall N, Murray R, Morrison P. The effect of five day dosing with THCV on THC-induced cognitive, psychological and physiological effects in healthy male human volunteers: A placebo-controlled, double-blind, crossover pilot trial. J Psychopharmacol. 2016 Feb;30(2):140-51. doi: 10.1177/0269881115615104

15-Catalytic Hydrogenation in Organic Syntheses, New York: Academic Press, 1979

16-Watanabe, K., Itokawa, Y., Yamaori, S. et al. Conversion of cannabidiol to Δ9-tetrahydrocannabinol and related cannabinoids in artificial gastric juice, and their pharmacological effects in mice. Forensic Toxicol 25, 16–21 (2007). https://doi.org/10.1007/s11419-007-0021-y

17-Yong Rok Lee, Likai Xia – Efficient one-pot synthetic approaches for cannabinoid analogues and their application to biologically interesting (−)-hexahydrocannabinol and (+)-hexahydrocannabinol – https://doi.org/10.1016/j.tetlet.2008.03.075

18-Hydrogenation of cannabis oil (HCO) – Mark Andrew Scialdone – Patent n°US2016/0324909A1

19-Takeda S., Okazaki H., Ikeda E., Abe S., Yoshioka Y., Watanabe K., Aramaki H. Down-regulation of cyclooxygenase-2 (COX-2) by cannabidiolic acid in human breast cancer cells. J. Toxicol. Sci. 2014;39:711–716. doi: 10.2131/jts.39.711

20-Rock E.M., Limebeer C.L., Parker L.A. Effect of cannabidiolic acid and ∆9-tetrahydrocannabinol on carrageenan-induced hyperalgesia and edema in a rodent model of inflammatory pain. Psychopharmacology. 2018;235:3259–3271. doi: 10.1007/s00213-018-5034-1

Hydrogenation of THC to HHC using « Adams Catalyst »