Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde : c’est quoi ?

Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde (SHC) ou syndrome d’hyperémèse cannabique est peu connu des consommateurs et médecins. Pourtant, il peut avoir des conséquences graves si tu n’agis pas à temps… Je vais t’expliquer simplement qu’est-ce que le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde, comment t’en débarrasser et surtout comment l’éviter ?

Qu’est-ce que le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ?

Pour commencer, c’est un syndrome qui peut apparaître d’un coup après des années ou des décennies de consommation de cannabis.

La consommation mal maîtrisée chronique de cannabis pourrait-être la cause de celui-ci. Il pourrait y en avoir d’autres, comme le fait qu’on est tous des êtres uniques et donc qu’on peut tous avoir des réactions différentes.

femme qui a mal au ventre et qui vomis syndrome hyperemèse cannabique

Il se décompose en trois phases :

Le début avec la phase prodromique : comment ça commence ?

T’as des nausées au réveil, comme des impulsions du ventre pour vomir. T’as des douleurs abdominales pendant plusieurs jours. Tu manques d’appétit et manges peu.

Ça peut durer des mois ou des années et ça à tendance à augmenter ta consommation de cannabis, justement à cause de ces symptômes. 

Par exemple, t’as des épisodes ponctuels ou t’as ces symptômes. Parfois, ça peut aller jusqu’au vomissement, mais genre une fois par an.

Cesse de consommer à ce moment-là pour éviter d’entrer dans la phase suivante…

nausée le matin cannabis = syndrome hyperemese

La suite avec la phase hyperémétique : comment ça se passe ?

C’est là que commence l’horreur. Tes douleurs abdominales sont de plus en plus fortes et tu ressens ce besoin compulsif de t’immerger dans l’eau chaude pour te soulager. Sache que plus c’est chaud, plus ça te soulage.

Aussi, tes nausées et vomissements deviennent incontrôlables. Tu peux aussi avoir la diarrhée.

À force de vomir, tu te déshydrates. Tu peux également perdre du poids, car tu n’as pas faim. Quand tu essayes de boire ou de manger, tu ressors tout. En plus, le fait de prendre des bains chauds te déshydrate encore plus… Alors, si tu vis ça, hydrate-toi bien, c’est très important !

C’est souvent durant cette phase que tu vas aux urgences…

La fin avec la phase de récupération : comment arrêter de vivre tout ça ?

Cette phase commence seulement si tu arrêtes de consommer. Ainsi, tes nausées, vomissements et douleurs abdominales diminuent. Tu recommences à t’alimenter normalement et tu n’as plus besoin de rester dans le bain pour être bien.

Les diarrhées/vomissements que tu as eu peuvent causer une déshydratation et donc une perte conséquente de minéraux nécessaire au bon fonctionnement de ton organisme.

Demande à un médecin pour faire des analyses et vérifier que ton corps est ok suite à ces événements.

Arrêter de vomir avoir mal au ventre avec le cannabis

Comment guérir le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ?

Il n’existe pas de traitement miracle pour guérir ce syndrome. D’ailleurs, son mécanisme n’est pas totalement élucidé.

La seule solution est d’arrêter de consommer du cannabis pour entrer en phase de rétablissement.


À savoir : même une faible dose de cannabis peut entraîner de nouveau les symptômes…


Pour traiter les symptômes, tu peux utiliser une crème de capsaïcine (de marque Zostrix) pour les douleurs abdominales. Ça s’applique sur l’abdomen directement.

Si tu vas aux urgences à cause du SHC, demande leur de l’halopéridol (dosage 0.05 mg). C’est anxiolytique qui peut aider au traitement du SHC, car il réduit significativement les nausées et les douleurs. Ça t’évite de prendre plein d’autres médocs qui ne seront pas forcément efficace et une batterie d’examens. En plus, tu sortiras plus rapidement de là-bas.

proteger les consommateurs syndrome hyperemese cannabinoide

Comment éviter d’avoir le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ?

Tout d’abord, il est important de rappeler qu’avec une consommation intentionnelle, tu peux éviter ce genre de syndrome.

Pour l’éviter, tu peux réduire tes doses, et travailler sur la maîtrise de ta consommation.

S’exposer au cannabis très souvent n’est pas anodin. Ça entraîne des changements dans le fonctionnement de ton corps.

C’est pour ça que tu dois faire attention à chaque dose que tu consommes et surtout, « POURQUOI ? ».

En fait, pour éviter ce syndrome, tu dois aussi veiller aux symptômes de la phase prodromique. Parfois, tu peux passer une journée pas bien comme avec une intox alimentaire… Ce genre d’événement doit attirer ton attention.

Dans ce cas-là, demande toi ce que tu as pu manger/faire qui t’a causé ça. Si tu ne trouves rien d’anormal, pense au SHC.

Oui, ça peut t’arriver…

En effet, selon une enquête réalisé dans un hôpital public des US, 32.9 % des consommateurs quotidiens de cannabis interrogés ont déjà eu ce syndrome, avec des symptômes plus ou moins sévères. Je pense que le dosage à une place importante dans les causes de ce syndrome.

Il vaut mieux le prendre en compte tôt plutôt que d’attendre qu’il soit trop tard…

Tu as déjà eu le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde ? Tu connais quelqu’un qui en a été victime ?

Laisse un commentaire pour que l’on puisse partager sur ce syndrome peu connu du corps médical.


Avertissement : l’usage, la consommation, la détention, ou encore l’acquisition, de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est strictement interdit par la loi. Clique-ici pour en savoir plus.


Tu veux apprendre tous les jours ? Rejoins-moi sur Telegram, Culture Cannabis, Twitter et Instagram.

Cet épisode pourrait t’intéresser :

With love,

Mme Weed

Sources

Cannabinoid Hyperemesis Syndrome (2017) – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6370410/

Cannabinoid Hyperemesis (2018) – https://www.karger.com/Article/Fulltext/494992

Cannabinoid hyperemesis syndrome (2019) – https://journals.lww.com/nursing/Abstract/2019/10000/Cannabinoid_hyperemesis_syndrome.12.aspx

The Prevalence of Cannabinoid Hyperemesis Syndrome Among Regular Marijuana Smokers in an Urban Public Hospital (2018) – https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29327809/

Cannabinoid Hyperemesis Syndrome: Reports of Fatal Cases (2018) – http://dx.doi.org/10.1111/1556-4029.13819

Cannabinoid hyperemesis: cyclical hyperemesis in association with chronic cannabis abuse (2004) – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1774264/